Histoire d’EVAS

L’aventure EVAS commence en 1996 avec la réflexion de trois conseillères conjugales et familiales nouvellement formées par Couple et Famille à Nantes. Elles s’intéressent à l’accompagnement des jeunes et souhaitent mettre en place une équipe d’éducateurs à la vie affective et sexuelle sur Angers.

Elles se rapprochent du service de la pastorale familiale du diocèse d’Angers. D’autres personnes se joignent peu à peu à elles, notamment issues du milieu médical (médecin, infirmières). Elles s’ouvrent à la pédagogie de l’association Sésame – Amour et Sexualité créée par Denise et Pierre Stagnara à Lyon et aux pratiques des intervenants vendéens qui travaillent en lien avec la caisse d’allocations familiales. C’est aujourd’hui auprès du service jeunes qu’EVAS a trouvé sa place au niveau du diocèse.

Dès l’origine, l’objectif est de partir du vécu et des questions des jeunes pour engager un échange.

En février 1998, EVAS démarre ses premières interventions dans des établissements d’enseignement catholiques du Maine et Loire. De plus en plus de collèges et lycées lui font confiance. Le cadre d’intervention se structure peu à peu.

En 2006, les statuts de l’association EVAS, Education à la Vie Affective et Sexuelle, sont déposés à la préfecture d’Angers. Onze bénévoles sont alors actifs. EVAS est reconnue d’intérêt général en 2017.

Depuis la création d’EVAS, l’équipe s’élargit et se renouvelle pour répondre à l’augmentation des demandes d’interventions de la part des établissements scolaires. Une formation est assurée pour tous les nouveaux arrivants. Ces formations, dites « mises à niveau », ont lieu tous les deux ans.

Les fondateurs ont eu dès le départ l’intuition qu’une vie d’équipe importante et nourrie est une richesse et une force.

Binôme d’intervenants devant les élèves, mutualisation des ressources, échanges, réflexions communes… autant d’atouts qui continuent de façonner l’identité et la vitalité d’EVAS.

L’équipe

EVAS, c’est aujourd’hui une trentaine d’intervenants bénévoles, d’horizons personnels et professionnels divers qui se réunissent environ une journée par mois pour gérer le planning des interventions, se former, partager et analyser leur pratique.

EVAS s’est construite et continue à évoluer grâce à ce travail d’équipe. L’investissement et l’engagement des bénévoles sont soutenus par deux salariées à temps partiel, une secrétaire et une coordinatrice.

  • « Mise à niveau » (formation initiale d’intégration) assurée par des membres d’EVAS et des professionnels extérieurs : apports en sociologie, psychologie, physiologie, droit, etc., observations en milieu scolaire et accompagnement personnalisé.
  • Formation continue, 8 journées par an qui incluent :
    • chaque mois, une analyse de la pratique supervisée par un psychologue,
    • des temps d’échanges réguliers sur la mission d’EVAS, ses méthodes d’intervention…
    • des temps de formation avec des intervenants extérieurs reconnus dans leurs domaines de compétences. Récemment :
      • « L’amour humain dans le plan divin », par le Forum Wahou,
      • « Le genre », par Jean Matos, consultant et formateur en éthique médicale et en éducation affective, relationnelle et sexuelle,
      •  « Les jeunes et internet : amour, sexe et pixels », par Stéphane Blocquaux, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication et Renaud Hetier, Docteur en Sciences de l’éducation,
      •  « Les violences sexuelles », par Stéphanie Mouclier, Association Stop aux Violences Sexuelles,
      •  « Le harcèlement scolaire », par Romain Pager, psychologue.